L’otoplastie est l’intervention de chirurgie esthétique visant à corriger certaines malformations de l’oreille, l’anomalie la plus fréquente étant le décollement des oreilles. Face aux répercussions psychologiques que peut provoquer une telle déformation (gêne sociale, harcèlement scolaire, perte de confiance en soi…), l’intervention peut être indispensable pour rétablir le bien-être du patient.

 

A qui s’adresse l’otoplastie ?

En général, l’otoplastie remplit deux fonctions principales : faire rapprocher les oreilles proéminentes du crâne et réduire la taille des grandes oreilles. La correction des oreilles décollées peut être réalisée chez tous les patients qui présentent cette malformation, à condition qu’ils soient en bonne santé générale et qu’ils ne souffrent pas d’infection à l’oreille.  En outre, le patient doit avoir des attentes réalistes. Si l’opération améliore sensiblement l’aspect et la position des oreilles, il doit savoir qu’une symétrie absolue est très difficile à atteindre.

Le cas des oreilles décollées chez l’enfant

Les malformations de l’oreille sont souvent mal vécues par l’enfant, victime de moqueries en milieu scolaire. Chez les jeunes patients, l’idéal serait d’attendre la fin de la croissance de l’oreille, généralement vers l’âge de 7 ans. Cependant, l’intervention peut être envisagée à un âge plus précoce si l’enfant est victime de harcèlement et que l’opération est susceptible d’apporter un soulagement et un bien-être psychologique. Seulement, le chirurgien doit s’assurer que la demande de l’opération émane de l’enfant lui-même et non de ses parents.

Chirurgie esthétique des oreilles décollées : comment se déroule l’opération ?

Réalisée en ambulatoire, l’otoplastie est effectuée sous anesthésie locale et dure entre 45 minutes à une heure. Une anesthésie générale peut être envisagée chez les patients anxieux et les enfants trop agités. Le chirurgien effectue une incision dans le sillon rétro-auriculaire (le pli à l’arrière de l’oreille). Il utilise des instruments spécifiques pour remodeler et restructurer le cartilage auriculaire. Parfois, pour aboutir à un équilibre esthétique optimal, il peut opérer les deux oreilles même si une seule présente un problème. Pour finir, le chirurgien réalise des sutures résorbables et pose un pansement autour de la tête.

Les suites opératoires de l’otoplastie

Même si elles varient d’un patient à l’autre, les suites d’une otoplastie sont en général peu contraignantes.

  • Des douleurs légères que les antalgiques prescrits peuvent facilement soulager
  • Un arrêt de travail entre 3 et 7 jours
  • Un engourdissement postopératoire qui peut se prolonger sur plusieurs semaines
  • Gonflement et ecchymoses

Les cicatrices ne sont pas visibles, puisqu’elles sont dissimulées derrière le pavillon de l’oreille.

Plastie des oreilles : les recommandations postopératoires :

  • Port d’un bandeau de contention enveloppant les oreilles pendant 2 semaines
  • Pendant 1 à 2 mois, toute activité sportive impliquant un risque de contact avec l’oreille est déconseillée
  • Eviter les bains de mer et l’exposition au soleil et au froid durant quelques mois

Risques et complications possibles après une chirurgie correctrice des oreilles

L’otoplastie est une intervention plutôt légère et peu risquée. En choisissant un chirurgien compétent et en respectant les recommandations post-opératoires, vous limiterez au maximum les complications et les imperfections du résultat. Celles-ci sont exceptionnelles et peuvent inclure :

  • Formation d’hématome ou de caillots sanguins
  • Mauvaise cicatrisation
  • Risque d’asymétrie
  • Perte de sensibilité, temporaire ou permanente, au niveau de la peau des oreilles
  • Un aspect artificiel, avec des contours peu naturels et des oreilles trop tirées vers l’arrière